Prevoyances
salarié africain

La perte de confiance d’un employeur envers son employé constitue-t-elle un motif valable de licenciement ?

La notion de PERTE DE CONFIANCE est trop empreinte de subjectivité pour constituer un motif fort de licenciement.

Mais d’un autre côté, il serait inconcevable d’obliger un employeur à maintenir dans ses rangs salariés un employé dont les faits et gestes sont générateurs de perte de confiance.

Il s’ensuit donc qu’un licenciement en la seule raison de perte de confiance est inconcevable.

La perte de confiance, pour légitimer un licenciement, doit résulter d’agissements objectifs de l’employé constituant sans équivoque une menace réelle pour les affaires de l’employeur.

Un employé qui, par exemple, fournirait des secrets d’entreprise au concurrent professionnel de son employeur ne mériterait plus d’être maintenu dans les liens du contrat de travail.

Ajoutez un commentaire

Visitez notre Facebook

Email Newsletter

MailChimp newsletter form can be embedded here!

For more info, please visit MailChimp documentation.