Prevoyances

Journées de la Prévoyance et des Actions Sociales (JPAS)

La prévoyance sociale renvoie aux actions de protection sociale qui ont pour but de remplacer le revenu de la personne assurée qui perd sa capacité de travail par suite de maladie, invalidité, vieillesse, décès, perte d’emploi involontaire, maternité ou emprisonnement. C’est également un système assurant un minimum de ressources ainsi que l’accès aux besoins essentiels (santé, éducation, eau, nourriture, hygiène) à tous les citoyens.

Il appartient donc à la prévoyance sociale de contribuer au bien-être social et d’apporter protection à ceux qui ne sont pas en mesure de gagner un revenu, temporairement ou définitivement. La prévoyance sociale est pour ainsi dire une protection que la société offre à ses membres.

En Côte d’Ivoire, l’Etat a mis en place un large système de prévoyance sociale basé sur des piliers qui sont gérés par les institutions de prévoyance sociale, les mutuelles sociales et les sociétés d’assurance privée dans la perspective d’améliorer les conditions de vie de la population. Cependant, bon nombre de citoyens, en dépit des efforts du Gouvernement et des moyens déployés par l’ensemble des acteurs de la prévoyance sociale pour communiquer sur leurs offres de service, ignorent l’existence d’une quelconque législation protectrice. Dans le cadre professionnel, certains employeurs refusent même de déclarer leurs salariés auprès de l’institution de prévoyance sociale.
S’appuyant sur le vieil adage « mieux vaut prévenir que guérir » et en vue de permettre à tous les acteurs de la prévoyance sociale d’échanger avec la population en matière de prévention et de gestion des risques, il est organisé les Journées de la Prévoyance et des Actions Sociales (JPAS 2019).

Le thème général de cette édition est :
« Quelle politique de prévention pour la protection des personnes ».

Les Journées de la Prévoyance et des Actions Sociales (JPAS), donnent l’opportunité d’aborder la prévention de tous les risques auxquels sont exposés les personnes, notamment quand elles vont travailler, sont malades ou quand elles décèdent.
D’après l’OIT, 80 pour cent des décès et des accidents liés au travail pourraient être évités si tous les Etats Membres de l’OIT adoptaient les meilleures stratégies et pratiques possibles en matière de prévention des accidents, qui ont déjà cours et sont aisément accessibles.En effet, 6 300 personnes meurent d’un accident du travail ou d’une maladie liée au travail chaque jour – soit plus de 2,3 millions de morts par an. Ce lourd constat suscite plusieurs interrogations, notamment sur :

Visitez notre Facebook

  • le niveau de compréhension de la population relativement aux informations sur les risques et les acteurs de la prévoyance sociale ;
  •  les dispositifs de prévention mis en place en Côte d’Ivoire.

A ce propos, il convient d’indiquer que tous les acteurs de la prévoyance sociale ont un rôle vital à jouer dans la politique sociale de tous les Etats dont celui de la Côte d’Ivoire. Ils sont investis d’une mission importante, qui consiste à informer les citoyens de leurs droits et obligations et à les aider à prendre des décisions éclairées, notamment en les sensibilisant sur les risques auxquels ils sont exposés ainsi que sur les actions mises en œuvre. Ils doivent toucher la population ciblée afin de lui communiquer des informations pratiques au moment opportun, de manière accessible et avec des moyens de communication adaptés.

Les JPAS offrent, à cet effet, une tribune de rencontre, de conseil et d’échanges qui réunira, à travers des thématiques basées sur les besoins réels des citoyens, des experts de la gestion des risques et surtout des populations cibles, afin de trouver des réponses durables et inclusives pour une couverture sociale plus large de la population.